Inspiré de différents courants :

-La communication non-violente compacte d’après Marshall B. Rosenberg
-L’impératif éthique de Heinz von Foerster de l’augmentation des options
-Les questions orientées solutions
-Le modèle de Bruges de Luc Isebaert


Les quatre étapes de la CNV d’après Marshall B. Rosenberg

Personnage symbolisant la démarche OSBD

Source https://commons.wikimedia.org

Qu’il s’agisse de clarifier ce qui se passe en soi ou de communiquer avec d’autres, la méthode de la CNV peut être résumée comme un cheminement en quatre temps :

Observation (O) : décrire la situation en termes d’observation partageable ;

Sentiment et attitudes (S) : exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation

Besoin (B) : clarifier le(s) besoin(s) ,

Demande (D) : faire une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement. Si cela est possible, que l’action soit faisable dans l’instant présent. Le fait que la demande soit accompagnée d’une formulation des besoins la rend négociable.


L’impératif éthique de Heinz von Foerster (1911-2002: était un physicien, philosophe, théoricien des systèmes et chercheur en cognition autrichien) de l’augmentation des options:

L’impression de ressassement que donne le discours médiatique n ‘a pas d’autre origine. Celui-ci est devenu une structure de répétition, un outil de reproduction à l’identique, une ritournelle. Se trouve ainsi vérifié au-delà de toute espérance, le postulat « extravagant » du physicien Heinz von Foerster : L’environnement tel que nous le percevons est notre invention. Sauf que le travail scientifique du chercheur autrichien, qui vise à démonter les mécanismes d’un système auto-organisé et le paradoxe de la «complexité», débouche sur une philosophie volontariste ; c’est en sachant la difficulté de l’entreprise que nous devons nous efforcer de nous «déprendre de nous-mêmes». « L’impératif éthique, écrit von Foerster, sera: agis toujours de manière à augmenter le nombre des choix possibles.»

Le conformisme de la modernité occidentale agit en sens inverse. Indifférent  à tout « impératif éthique », il invite à restreindre sans cesse les « choix possibles ».

Extrait de : Trahison des Lumières: Enquête sur le désarroi contemporain de Jean-Claude Guillebaud


La question orientée solutions:

L’orientation solutions est née d’une rupture de Steve de Shazer
avec les approches trop centrées sur la résolution des problèmes, donc sur les problèmes eux-mêmes.
Né le 25 juin 1940 à Milwaukee et mort le 11 septembre 2005 à Vienne, est un thérapeute américain, pionnier de la thérapie brève centrée sur la solution.


Le modèle de Bruges de Luc Isebaert

Parmi les thérapies systémiques brèves d’inspiration ericksonienne, le modèle de Bruges s’appuie d’une part sur les ressources et compétences des patients d’autre part sur l’alliance thérapeutique, de façon à créer un contexte dans lequel le changement est possible.

Extrait du livre « Alliance thérapeutique et thérapies brèves. Le modèle de Bruges » – Un ouvrage de Luc Isebaert avec la participation de Marie-Christine Cabié et de Hélène Delucci